top of page
  • Photo du rédacteurCharlotte Maignan

Catherine de Médicis


Bonjour à tous, je suis Catherine de Médicis, née le 13 avril 1519 à Florence. Mes parents décèdent peu à près ma naissance. Je suis donc élevée par ma famille paternelle : les Médicis. Ma mère était Madeleine de la Tour d’Auvergne, une Française.

 

En 1533, mon destin bascule. Je me marie avec Henri, duc d’Orléans, le fils cadet de François Ier. Je ne peux épouser le prince héritier car je ne suis pas issu d’une famille noble du côté de mon père. Le seul intérêt que j’apporte au royaume de France est mon immense dote. Le mariage est célébré à Marseille le 28 octobre 1533.

 

En 1536, je deviens dauphine et duchesse de Bretagne à la mort de mon beau-frère le dauphin François. En 1547, avec Henri nous devenons les nouveaux souverains.

 

Mon ménage est une sorte d’entente tacite entre Henri, Diane et moi-même. Je suis la femme légitime et mon devoir est de donner des héritiers.

 

Les dix premières années de mariage font être difficile car nous serons sans enfants puis viendront en 15 ans 10 enfants.

Cinq filles : Elisabeth, reine d’Espagne, Claude, duchesse de Lorraine, Marguerite, reine de Navarre qui deviendra à la mort de son dernier frère reine de  France avant d’être répudié par le futur Henri IV. Mes dernières filles sont les jumelles Victoire et Jeanne. Elles ne vécurent pas et cet accouchement failli me tuer.

 

Cinq garçons : Le premier est François né en 1544, roi de France pendant 18 mois. Ensuite Louis, il ne vit que 18 mois. Vient Charles en 1550, il régnera sous le nom de Charles IX de 1560 à 1574. Mon fils préféré Henri, baptisé Edouard-Alexandre né en 1551. Il règnera de 1574 à 1589. Heureusement pour moi, je ne serai pas présente à son assassinat, le 1er aout 1589. Mon dernier fils est François ou Hercule-François, né en 1555. Il failli épouser le Elisabeth Ière d’Angleterre. Il meurt à 29 ans. Il a beaucoup comploté contre son frère Henri.

 

Je suis devenue veuve le 10 juillet 1559. Je vois trois fils monter sur le trône François, Charles et Henri. J’ai assuré la régence pour la minorité de Charles qui avait 9 ans à la mort de son frère. La majorité des rois de France est de 13 ans. Mon veuvage est surtout marqué par ses guerres dites de religions. Pourtant, j’ai essayé à mon niveau de promouvoir la paix.

 

Je meurs le 5 janvier 1589 à Blois entouré par mon fils Henri, seul survivant de mes enfants avec Marguerite. Cette dernière est assignée à résidence en Auvergne.

 

Je serai ravie de vous conter mon histoire à travers les visites de certains de mes châteaux : Blois, Chaumont sur Loire, Chenonceau…

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page